Périnatalité et Sophrologie

  • -

Périnatalité et Sophrologie

Category : Articles

PMA et FIV, pourquoi la Sophrologie ?

– Trouver une écoute bienveillante et un soutien efficace adapté à chaque étape du parcours long, laborieux, souvent éprouvant de la PMA.

– Apprendre à gérer le stress, la douleur avec des techniques basées sur la respiration et faciles à faire à tout moment.

– Apprendre la gestion des surcharges émotionnelles (peur, déception, tristesse, frustration ou colère) vécues au cours du parcours.

– En dernier lieu, retrouver des forces et de l’énergie pour continuer après un ou plusieurs échecs.

– Retrouver optimisme et confiance en soi avec le principe d’Action Positive de la Sophrologie. Savoir adopter des attitudes telles que la satisfaction, la motivation, la persévérance. Pour se donner la chance d’une réussite et d’un meilleur vécu quelle que soit l’issue du parcours de PMA.

– Prendre soin de son corps, économiser son énergie alors qu’on vit des examens médicaux invasifs et ainsi améliorer sa qualité de vie (sommeil, addictions).

– Réinvestir positivement son corps pour la femme souvent « mal dans son corps » et restaurer l’estime d’elle-même. Réciproquement pour un homme stérile, qui peut se sentir « coupable de ne pouvoir rendre sa conjointe enceinte », lui permettre de prendre soin de son couple.

– Face à un sentiment grandissant de panique, se préparer au tout premier examen gynécologique, une hystérosalpingographie, examen incontournable du bilan d’infertilité.

– Dépasser l’appréhension des examens gynécologiques dans un environnement hospitalier (multiplicité des intervenants, présence d’internes, d’étudiants). Surmonter sa peur du corps médical. Vaincre sa pudeur lors de la ponction des ovocytes au bloc opératoire en présence d’une équipe médicale.

– Gestion du stress déclenché par les injections intra-musculaires douloureuses.

Se préparer à deux à l’étape de la ponction d’ovocytes pour ELLE et au recueil de sperme pour LUI constitue une démarche active mettant le couple en marche ensemble dans leur projet de parentalité.
Donc découvrir la sophrologie en couple : les hommes ont également besoin d’aide.

– Retrouve aussi une qualité de sommeil perdue durant le long parcours de FIV.

– Vivre mieux la période d’après transfert des embryons dans l’attente du résultat.

A QUEL MOMENT FAUT-IL AVOIR RECOURS À LA SOPHROLOGIE ?

  • Lors de la constitution du dossier de PMA qui marque le début d’un parcours long, semé d’étapes successives.
  • Après l’acceptation du dossier de PMA et en particulier tout au long du parcours de FIV.
  • Pendant les injections intra-musculaires et puis après le transfert embryonnaire.
  • L’après PMA en cas d’absence de nidation et avant un nouvel essai.

Catégories

janvier 2019
L M M J V S D
« Déc    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031